Autour de Tahiti

Dans le lagon, l’Aquarium (3-11 mètres) et les Épaves (5-20 mètres) permettent de découvrir la faune tropicale sur un fond de sable lumineux, avec une eau très claire et pas de courant. L’épave de la Zélée, une canonnière qui a coulé en septembre 1914 dans le port de Papeete, a été remontée sur la pente externe du récif. Elle repose entre 7 et 18 mètres de fond et abrite une multitude de poissons colorés et des murènes javanaises. Dans l’océan, le tombant Saint-Étienne, recouvert de madrépores, séduira les plongeurs expérimentés (60 mètres) autant que le Papa Whisky, vaste “amphithéâtre” de 70 mètres créé par l’effondrement d’une plaque sous-marine.

Autour de Moorea

La passe d’Opunohu offre des reliefs très variés : grottes, canyons, tombants et surplombs, fréquentés par des requins pointes noires, citrons, des tortues, qui habitués à la présence des palmipèdes sont peu farouches devant les objectifs ! Plus bas, entre 40 et 50 mètres, les plongeurs confirmés admireront le surprenant Jardin de roses constitué de massifs de corail en forme de roses. À la pointe Nord-ouest de Moorea, un groupe de requins gris, citrons et pointes noires s’est “sédentarisé” autour du Tiki, spot parfois soumis à de forts courants.

Autour de Bora Bora

À Tapu, sur la pente externe de l’unique passe de Bora Bora, les requins citrons assurent le show aux amateurs de sensations fortes ! Formant un impressionnant ballet envoûtant la palanquée, certains individus frôlent même les plongeurs ! La jolie langue de sable blanc de Muri Muri, surnommé aussi la “Vallée blanche”, s’étend sur 40 mètres parsemés d’hétérocongres. On y croise des bancs de carangues, de barracudas avant de survoler un vaste champ de corail.

Autour de Raiatea

Le Nordby, trois-mâts barque, long de 50 mètres, gît sur son flanc bâbord depuis son naufrage, en 1900. Une visite aussi facile qu’insolite : l’épave renferme une énorme bulle d’air qui permet au plongeur de “sortir la tête de l’eau” à 15 mètres de la surface ! Dans la passe de Teavapiti, se cache un petit bijou : une nurserie de requins, où des dizaines de jeunes s’amusent dans très peu de fond.

Aux Tuamotu

Avec quelque 30000 plongées par an, la passe de Tiputa, à Rangiroa, est le premier spot de Polynésie. Un incontournable célèbre dans le monde entier ! Les plongeurs sont largués avant la passe, sur le tombant, et dérivent avec le courant vers celle-ci. Au programme : dauphins accueillants, murs de requins, milliers de poissons… La deuxième passe, à Avatoru, promet aussi de belles sensations, autour de requins et de bancs de carangues. Tout aussi impressionnantes et moins fréquentées, les passes de Fakarava sont réputées pour leur innombrable variété de coraux et une vie marine foisonnante : rascasses royales, turbots paons et autres poissons tropicaux dans la passe de Garuae au Nord et murs de requins dans celle de Tumakohua au Sud.

Aux Marquises

Le Rabot, sur la côte Ouest de Hiva Oa, rassemble plusieurs vestiges archéologiques (ancres, poids de pêches taillés dans la pierre…) dans un  décor mêlant grottes et anfractuosités. Entre 20 et 27 mètres, on admire des murènes et des nudibranches aux couleurs flamboyantes. La pointe Kui, toujours à Hiva Oa, révèle une vie sous-marine dense hantant les cavités. Le plus : le ballet des raies mantas.

Aux Australes

Deux sites incontournables autour de Tubuai : Lou Gobi, tapissé d’une trentaine d’espèces de coraux et le bien nommé Fabulous tombant. Le haut du tombant culmine à 8 mètres de la surface et n’a quasiment pas de fond. À 20 mètres, l’entrée d’une grotte promet de belles surprises.

Crédit photo : Daniel Deflorin