Baleines à bosse

C’est mieux qu’un rêve. Des petits poissons tropicaux aux énormes baleines à bosse, en passant par des coraux préservés, tout y est ! Entre juillet et novembre, les baleines à bosse quittent les eaux froides de l’Antarctique pour se reproduire et mettre bas dans les eaux chaudes de Polynésie. Il est facile de les observer à cette période et d’entendre leur chant mélodieux. Il arrive aussi, quand la mère le permet, que le baleineau vienne “jouer” avec les plongeurs. Émotions garanties ! Le spectacle se contemple idéalement à Rurutu, aux Australes, loin des touristes.

Requins, raies et dauphins

Excepté ces hôtes de choix, les requins assurent le show toute l’année dans les archipels de Polynésie qui regroupent une vingtaine d’espèces : notamment pointes noires, pointes blanches, requins gris, citrons et les marteaux. Loin de l’image des “Dents de la mer”, les Polynésiens vivent en harmonie avec le ma’o (requin), qui représentait autrefois un ancêtre réincarné. C’est l’endroit idéal pour les admirer, quel que soit le niveau de plongée. Les raies sont également très présentes, surtout les pastenagues, les léopards et les mantas. Deux mantas particulières croisent aux  Marquises, dans les Tuamotu et les Gambier : Himantura et Mobula tarapacana. Vous rencontrerez également des dauphins pendant le séjour : tursiops, à long bec et Steno.

Tortues, poissons et crustacés

Impossible de mettre le nez sous l’eau sans apercevoir des tortues (vertes et imbriquées), des murènes et des centaines d’espèces de poissons, plus de 800 recensées entre le lagon, le récif et la haute mer. Poissons clowns, anges, cochers, napoléons, chirurgiens, vivaneaux, demoiselles, papillons, perroquets… animent paisiblement le lagon tandis que les bonites, thons, daurades, thazards évoluent dans le Grand Bleu.
Côté crustacés et mollusques, vous admirerez la porcelaine anneau d’or (espèce endémique), le célèbre bénitier coloré, le cône qui paralyse ses proies avec ses dents, le très intelligent poulpe, des étoiles de mer, des langoustes, des oursins… Le tout dans un environnement où de nombreuses espèces de coraux s’épanouissent, reflétant l’excellente santé de l’écosystème.

Crédit photo : Daniel Deflorin