En ces temps de marasme, chacun regarde à la dépense et une nouvelle économie de partage y trouve tout naturellement un terreau fertile. Il suffit de voir le succès des sites ou plates-formes communautaires tels Airbnb pour la location saisonnière, Drivy et BlaBlaCar pour la location de voitures ou le covoiturage. Deux jeunes entrepreneurs, Edouard Gorioux (le Breton) et Jérémy Bismuth (le Marseillais), ont donc créé Click&Boat, plate-forme communautaire mettant en relation propriétaires et locataires de bateaux.

Car, au-delà du succès que rencontrent ces nouvelles formes d’échanges entre particuliers, force est de constater que les bateaux passent le plus clair de leur temps à quai. “Un bateau sort, en moyenne, seulement une dizaine de jours par an et coûte 10 % de son prix chaque année à son propriétaire, proclament les créateurs de Click&Boat. Parallèlement, de nombreuses personnes n’ayant pas les moyens de devenir propriétaires, souhaitent malgré tout naviguer à moindre coût.”

logo-click&boatDes chiffres particulièrement vrais sur le secteur de la voile mais qui concernent également le motonautisme. Click&Boat, moyennant une commission de 11 % du prix de la location, a pour but de mettre les deux parties en relation par le biais d’une plate-forme collaborative simple et conviviale, proposant également une assurance plaisance tous risques à la journée en cas de besoin. Ainsi, les propriétaires de bateaux peuvent amortir les coûts de leur embarcation et les loueurs potentiels, au-delà d’une économie substantielle, peuvent également naviguer, seuls ou en compagnie du propriétaire s’ils ne sont pas eux-même skippers ou titulaires d’un permis.

Cette économie collaborative, qui chamboule tous les segments, porte certes un coup à la location traditionnelle. Mais elle s’impose surtout comme complémentaire et bien dans l’air du temps. De fait, la concurrence est rude, même sur ce secteur. Sailsharing, SamBoat et Click&Boat s’efforçant tous de se tailler une place dans le nautisme. Mais, concernant cette dernière, le constat est plutôt optimiste. Créée fin 2013, Click&Boat a réalisé en avril 2014 une première levée de fonds auprès d’investisseurs privés afin d’accélérer son développement et, au cours de l’été, plus de 500 matelots ou skippers ont pu profiter de ses services avec un taux de satisfaction de 96 %.

Si l’offre se concentre aujourd’hui essentiellement dans le Sud de la France et concerne avant tout la voile, cette plate-forme est appelée à s’étoffer. Elle est en mesure d’intéresser les plongeurs ou chasseurs propriétaires de leur bateau, ainsi que les clubs on moniteurs indépendants à la recherche d’un navire, le temps d’un week-end ou d’une semaine de séjour sur une côte éloignée de leur pratique habituelle.

Texte et photo D. Deflorin