Le 24 mai dernier, le 1er prix de la Fondation Salins a été remis à l’association Souffleurs d’écume pour son projet Repcet, un système de partage de données permettant d’éviter les collisions entre bateaux et baleines.

Car si les grands cétacés peuvent sembler invulnérables de par leur taille imposante, la rencontre avec un navire peut leur être fatale. Ainsi, chaque année, en Méditerranée, entre 8 et 40 rorquals communs périssent suite à un choc avec une embarcation. Et le danger est aussi présent côté humain, avec des blessés et parfois même des morts sur certains bâtiments lors de ces fâcheux accidents.

Partager les données

Afin de limiter au maximum ce type de collisions, l’association Souffleurs d’écume a mis au point depuis quelques années le système Repcet (Repérage en temps réel des cétacés). Le principe ? Un outil informatique et collaboratif qui permet d’informer en temps réel de la présence d’une baleine à tel ou tel endroit. Ce partage “en direct”, qui fonctionne via une communication satellite, permet ainsi aux embarcations alentour équipées elles aussi du système de repérer les grands cétacés et de les éviter.

Des espèces fragiles

À ce jour, Repcet a été adopté par une dizaine de grands bâtiments marchands naviguant dans le sanctuaire marin Pelagos. Cette zone protégée, qui recouvre essentiellement les eaux situées autour de la Corse, sert de garde-manger et de site de reproduction à grand nombre de baleines et cachalots qui s’y sentent à l’abri. Mais de manière générale, les cétacés sont fragilisés par de multiples menaces telles que la pollution de l’eau, la pollution sonore et le réchauffement climatique. Et les collisions avec les bateaux restent la cause de décès n°1 des baleines en Méditerranée.

Un seul mot d’ordre : la protection

Toutes les mesures qui pourront être prises pour protéger ces géants des mers sont donc urgentes, en passant par exemple par une limitation de la vitesse des bateaux dans les zones sensibles. Reste aussi à espérer que de plus en plus de navires s’équiperont du système Repcet, et qu’il s’étendra bien au-delà de la Méditerranée.

 

– Contact Repcet : www.repcet.com

– Contact de l’association Souffleurs d’écume : www.souffleursdecume.com