Alléluia mes frères ! La plongée va être révolutionnée grâce au Triton Oxygen Respirator. Oubliées les antiques bouteilles d’acier, pesantes, dangereuses à gonfler et offrant une autonomie ridicule. Relégués à la brocante les vétustes recycleurs, machines compliquées nécessitant un Bac +5 en physiologie gazeuse pour visiter les poissons. Car, en vérité je vous le dis, le Triton Oxygen Respirator nous ouvre les portes d’une ère nouvelle où l’humanité pourra fraterniser en toute liberté avec ses frères dauphins.
Koicéty le Triton Oxygen Respirator ? Il s’agit ni plus ni moins d’un respirateur autonome permettant d’extraire l’oxygène présent dans l’eau (H2O). Concrètement, l’embout possède un micro-compresseur alimenté par une mini-batterie de dernière génération, 30 fois plus petite que les batteries actuelles, et permettant de comprimer l’oxygène pour alimenter le plongeur. Les “bras” latéraux ne sont autres que des filtres avec des pores plus petits que les molécules d’eau et permettant d’en extraire l’oxygène, comme les ouïes des poissons. Léger, offrant une autonomie quasi illimitée. Révolutionnaire on vous dit !
Bon, avant d’ériger des temples à la gloire de cette invention et d’introniser les prêtres de cette nouvelle ère de l’Homo aquaticus, il va falloir patienter encore un peu. Car, en l’état, il ne s’agit que d’un projet avant-gardiste, création du Coréen Jeabyun Yeon de Yanko Design. Pourtant pas si éloigné de la réalité, les technologies adoptées étant prochainement disponibles.
Quitte à rêver, on peut même s’affranchir de la batterie en imaginant utiliser l’hydrogène de l’eau dans une micro-pile à hydrogène pour alimenter le bouzin. L’homme-poisson est peut-être pour demain. Dans tous les cas une belle piste de réflexion. Sans compter que l’engin est joliment dessiné. Yanko Design a même déjà prévu son Triton Oxygen Respirator en deux couleurs. L’avenir s’annonce radieux.

Texte D. Deflorin, illustrations Yanko Design