Depuis l’édition 2012 du Salon de la Plongée, la journée du lundi, traditionnellement vécue comme une journée pro, entre exposants, a été supprimée. Pour la plus grande joie de certains, contents d’économiser une journée d’immobilisation en personnel et frais divers et au détriment d’autres, frustrés de ne plus avoir un jour de calme pour choyer certains clients ou simplement débattre tranquillement avec les professionnels du secteur. Quels que soient les arguments pour ou contre cette suppression du lundi, force est de constater que face à l’affluence du Salon, cette parenthèse de calme faisait défaut.

L’organisation du Salon de la Plongée a donc décidé de réintégrer le lundi, mais sous une forme différente. Hélène de Tayrac en précise les contours. “Ce n’est pas le retour d’une journée ‘pro’ à proprement parler. D’abord parce qu’elle ne concerne qu’une partie du lundi, jusqu’à 15 h. Les exposants ayant ensuite le temps de démonter leurs stands pour rentrer dès le lundi soir. Ensuite, nous préférons parler de prolongation ‘VIP’ dans le sens où il n’y aura pas de billetterie le lundi, les gens n’étant admis que sur invitations délivrées par les exposants eux-mêmes. Ce n’est donc pas comme l’année dernière, où une salle avait été mise à disposition des exposants qui le souhaitaient, mais bien une prolongation partielle du Salon. D’ailleurs à ce titre le démontage ne pourra pas s’effectuer avant le lundi 15 h.”

Un surcoût modéré

S’il est trop tôt pour préjuger de l’accueil de cette 3e mi-temps en comité restreint, elle devrait être appréciée, ne serait-ce que pour permettre les échanges en dehors de l’affluence du week-end. Mais aussi pour valoriser clients ou fournisseurs invités, dans un climat plus propice aux affaires que face au public. Comment seront délivrées ces invitations et quel sera le surcoût de cette journée ?

Entretien-salon-plongee“Concrètement, les invitations gratuites seront doublées par rapport au quota habituel de chaque exposant qui disposera ainsi, par exemple, de 10 invitations pour le Salon de la Plongée + 10 invitations VIP, explique Hélène de Tayrac, commissaire générale du Salon. Il va de soi que des suppléments d’invitations seront attribués sur demande, le but étant de faire du lundi un jour attractif pour tous. Quant au surcoût, il sera minime, l’organisation du Salon en prenant la plus grosse partie à sa charge. Essentiellement par des économies liées au démontage. Il fallait louer le hall la nuit de dimanche et le lundi suivant, alors que là nous n’aurons plus qu’une demi-journée. En réalité, s’il y a une petite augmentation du prix des stands, elle est la conséquence du changement de hall, plus cher. Le pavillon 6, utilisé jusque-là, était trop contraignant en termes d’agencement. Le nouveau devrait nous permettre de repenser la disposition des stands, des animations, bref de faire vivre et évoluer le Salon de la Plongée.”

Dans un climat d’affaires un peu morose, la vitrine de notre activité que constitue le Salon de la Plongée ne dément pas son attractivité. Comme en témoigne l’intérêt marqué des potentiels exposants à la même époque. Hélène de Tayrac et son équipe promettent déjà d’y faire de nouvelles animations pour le rendre toujours plus vivant, conscients que l’afflux de visiteurs satisfaits demeure la condition essentielle de la réussite. Souhaitons que ce Salon ouvre en fanfare une année 2015 profitable à notre activité.

Texte et photos D. Deflorin