Jacques Degremont, alias Jacky, est connu pour avoir ouvert le premier centre de plongée à Rodrigues, le Cotton Dive Center, il y a 18 ans de cela. Tombé sous le charme de l’île et de ses habitants, c’est lui qui a découvert et fait l’inventaire des plus beaux sites, contribuant ainsi à faire connaître ce confetti de l’océan Indien au point d’en prendre la nationalité. Aujourd’hui, plutôt que de se reposer sur ses lauriers, il se lance dans une nouvelle aventure et va ouvrir le 1er octobre 2014 un nouveau centre, toujours à Rodrigues.

Le Jacky Diving va s’installer au sein de l’hôtel Tekoma, ouvert il y a tout juste un an sur la plage de l’Anse Ally, dans l’Est de l’île. Un établissement 4* de charme avec seulement 15 chambres décorées de manière élégante avec cuisine raffinée aux accents rodriguais, spa, massages et vue sur la passe Saint-François. Cette dernière est l’un des hauts lieux de l’île en raison de sa topographie particulière et de la présence d’un grand banc de carangues qui y ont élu domicile.

Mais Jacky voit désormais plus loin : “Ce n’est pas un nouveau centre de plongée comme les autres. Le concept est différent, affirme-t-il. Il n’est destiné qu’aux plongeurs confirmés et à eux seuls. Les plongeurs débutants, en formation ou les baptêmes, seront encadrés, comme avant, au Cotton Dive par Philippe, mon bras droit depuis des années. Au Jacky Diving ne monteront à bord du bateau que des plongeurs expérimentés pour partir à la découverte de nouveaux sites, plateaux ou secs du large totalement vierges. Avec tout ce que cela comporte comme incertitudes mais aussi comme excitation. Avec eux, nous pourrons partir sur des lieux, inconnus, inviolés et encore dans leur état originel depuis le Big Bang”, s’enflamme-t-il.

Paré pour l’aventure et l’exploration de sites ignorés ? Prêt à prendre le risque de plonger sur un écho du sondeur qui se révélera peut-être banal ou grandiose, les poissons n’y ayant jamais vu l’homme ? D’autant qu’avec la connaissance des fonds de Rodrigues qu’a accumulée Jacky, il y a peu de chance de tomber sur un banc de sable stérile. Il se chuchote même que les premiers plongeurs à poser la palme sur ces nouveaux sites répertoriés avec le Jacky Diving pourront y donner leur nom.

Texte et photos D. Deflorin

Plongeurs-palier

Jacky ne manque pas d’air et pourra même vous en passer. À condition d’être plongeur confirmé !