Spécialisé dans la construction navale en aluminium, le chantier Bord à Bord de Plestin-les-Grèves, dans les Côtes-d’Armor, équipe déjà plusieurs centres de plongée. De Saint-Pierre-et-Miquelon à Nouméa en passant par la Corse ou le bassin d’Arcachon, nombreux sont les professionnels qui font confiance au chantier. “Nous avons plusieurs modèles que nous adaptons aux exigences des clients, précise Marc Blondeau, gérant. Mais nous réalisons aussi des constructions originales en partant d’une feuille blanche. Avec une constante : robustesse, fiabilité et comportement marin. Dans un marché concurrentiel, la qualité de nos réalisations, le respect des délais de livraison et du client sont nos principaux atouts. Il nous arrive fréquemment de livrer des bateaux à l’autre bout du monde, sans avoir jamais vu le client. Tout se passant par mails avec un suivi régulier de l’avancement des travaux par l’envoi de photos.”
Une démarche qui a visiblement séduit Sea Shepherd France qui a contacté le chantier costarmoricain pour la livraison de 4 nouvelles unités destinées à sa campagne Grind Stop 2014 pour la protection des globicéphales aux îles Féroé. Ces 4 bateaux ont été livrés le 28 mai dernier, après moins de 7 semaines de travaux intensifs. “Nous sommes partis des plans de nos Dervinis 620 que nous avons adaptés en respectant les préconisations de Sea Shepherd, explique M. Blondeau. Des carènes puissantes pour ces bateaux d’intervention rapide pouvant atteindre 40 nœuds et qui seront dans leur élément pour la mission qui les attend.”
Cette dernière, Grind Stop 2014, consiste à patrouiller le long des côtes des îles Féroé et à intervenir le plus rapidement possible pour éviter un massacre de globicéphales et autres dauphins. De mai à octobre en effet, les cétacés sont rabattus dans des baies fermées où ils sont mis à mort. Le “Grind”, nom danois désignant à la fois les baleines pilotes et cette “pêche” traditionnelle d’un autre âge, se perpétue encore de nos jours. La pratique ne répond pourtant pas à des besoins alimentaires, la chair des animaux étant chargée en métaux lourds et considérée impropre à la consommation dans les Féroé. Ce n’est qu’une tradition archaïque. D’autant que les globicéphales sont inscrits sur la liste CITES des espèces menacées d’extinction. Durant cette campagne Grind Stop, les bateaux bretons et leurs équipages auront donc pour mission d’empêcher ce massacre.
Plus d’information sur le site Sea Shepherd France

Texte D. Deflorin, photos Bord à Bord (haut) et Tiphaine Blot/Sea Shepherd (bas)

bateau-sea-shepherd