Les plongeurs commencent à connaître son nom. À l’origine du premier musée sous-marin de sculptures, sur le site de la Molinière dans l’île caribéenne de Grenade, Jason deCaires Taylor est un artiste britannique qui travaille sur les liens entre la nature et l’art. Ses installations sous-marines utilisent des matériaux au PH neutre afin de s’intégrer au mieux dans les fonds marins et deviennent au fil du temps de véritables récifs artificiels.

Récemment, il s’est associé à la BREEF (Bahamas Reef Environment Educational Foundation) pour un projet artistique et environnemental d’envergure dans les eaux des Bahamas. Objectif : alerter l’opinion publique sur les dangers qui menacent les coraux, la surpêche, le réchauffement climatique et la pollution des océans. Des thèmes forts qui avaient besoin d’une installation à la hauteur. C’est donc une statue de jeune femme voûtée, pesant 60 tonnes, qui a été immergée. Dénommée “Ocean Atlas“, elle reprend la symbolique du géant qui portait le monde sur son dos et montre ainsi le poids des enjeux environnementaux que nous allons laisser aux générations futures.

Posée dans les fonds de Nassau aux Bahamas, la statue “Ocean Atlas” est accessible en snorkeling puisque la tête se trouve à 5 mètres de la surface.

Plus d’infos sur : www.underwatersculpture.com

Texte C. Cioni, crédit photo : Jason deCaires Taylor