Key Largo/Key West. Deux noms qui évoquent immanquablement Humphrey Bogart et Ernest Hemingway. Key Largo est la plus grande du millier d’îles et îlots de l’archipel des Florida Keys, situées à l’extrémité méridionale des États-Unis. Key West est la pointe Sud, à 145 km des côtes de Cuba. Beaucoup d’îles étant reliées entre elles par des ponts, il est donc aisé de s’y rendre.

Parc national protégé et seule barrière corallienne des États-Unis continentaux, cette zone attire une foule de plongeurs. 50 clubs de plongée se partagent ce gâteau financier. Après l’Allemagne et la Grande-Bretagne, la France est le 3e marché en termes de fréquentation. 34400 visiteurs en 2010, 50000 en 2011 (+45,3 %), 51800 en 2012 (+ 4 %).

Un accroissement significatif que cherche à développer Sabine Chilton, responsable des ventes. Un programme de e-learning, “the Key Lime Academy“, a été lancé, brochures et documentation sont disponibles pour tous les acteurs du marché.

Côté plongée, de nombreuses épaves ont été coulées pour constituer des récifs artificiels. Par exemple, le Spiegel Grove (155 mètres de long), un ancien navire de recherche de débris de missiles, ou le Vanderberg (160 mètres de long). Plusieurs cargos, garde-côte ou bateaux de pêche offrent de beaux spots pour amateurs de tôles. Et la perspective de rencontrer dauphins et lamantins est aussi alléchante.

Néanmoins les TO français ne se bousculent guère pour mettre les Keys dans leurs brochures. “Le frein ? Trop développé, à l’américaine !”, argumente Gérard Carnot (Ultramarina). Opinion partagée par Claire Le Saux (Key Largo) : “La 2e plongée se fait toujours sur un site moyennement intéressant. La qualité des plongées est très moyenne (peu de faune, peu de coraux), les sorties sont très chères. Ces arguments suffisent pour ne pas proposer la destination. Néanmoins, on peut envisager d’aller plonger sur quelques épaves artificielles lors d’un voyage en Floride, sans baser tout son séjour sur la plongée.”

Proposition que confirme Osman Ersen (Blue World), qui se souvient que durant 3 à 4 ans, Blue Lagoon avait commercialisé la destination avant d’abandonner. “Le rapport qualité/prix est moyen. Les plongées sont très bien organisées mais pas très riches. Par contre, la région est très jolie, avec de beaux endroits à visiter : Everglades, Parrot Jungle…”

En savoir plus : www.fla-keys.fr

Texte Martine Carret, photos OT Florida Keys