Ce n’est un secret pour personne, le tourisme plongée marque le pas en mer Rouge. Afin de séduire et fidéliser le plongeur habitué de l’Égypte, les initiatives se multiplient pour lui offrir des produits toujours plus intéressants et séduisants. Panorama des stratégies adoptées par 4 opérateurs de terrain et point de vue de leurs dirigeants.

Alysés Plongée

Stratégie

Depuis 2010, Alysés propose, en collaboration avec Steven Surina, fondateur de Shark Education, des croisières thématiques “requins”. Elles ont lieu entre septembre et décembre, lorsque la température de l’eau commence à diminuer et que les requinsteven-surina-shark-educations océaniques (Carcharhinus longimanus) arrivent sur les sites exposés du large. “Le plongeur veut plonger intelligemment, explique Steven. Un séminaire est un produit supplémentaire, qui ne se substitue pas à une croisière classique, type Brothers-Daedalus-Elphinstone.” L’expérience prouve à l’équipe d’Alysés que “les plongeurs se sentent de plus en plus concernés par la protection de l’environnement. Ils ont une réelle envie d’apprendre comment protéger les requins qui sont pour certains d’entre eux en voie d’extinction.”

L’avis de Sylvie Turpin

“Notre solution à la crise est de proposer des prestations qualitatives et non quantitatives, des prestations à la carte, de miser sur l’ambiance. Le nom croisière requins est néanmoins ‘vendeur’.”

 

nicolas-tezenas

Dune World

Stratégie

Lancement de croisières requins marteaux au Soudan animées par le biologiste François Sarano. Idem en Égypte : lancement de séjours avec des personnes connues dans le milieu de l’apnée, des épaves ou des dauphins.

L’avis de Nicolas Tézenas, coordinateur du réseau Dune

“Il y a eu la mode des séjours photo et bio, mais aujourd’hui, la thématique requins fonctionne bien. Cela correspond à une demande des clients, mais on ne les attire pas en Égypte grâce aux requins. Le prix non plus n’est pas un argument de sortie de crise. Le marché a évolué, même sans la Révolution. Nous essayons donc d’apporter un ‘plus’ aux plongeurs en leur permettant de partager leur passion avec des conférenciers réputés.”

 

Red Sea Diving Safari

Stratégie

Dans les écolodges du Sud de l’Égypte, des séminaires ont depuis toujours été organisés avec le Dr Erich Ritter et depuis peu avec le docteur en Hossam-Helmy-RSDSbiologie marine Elke Bojanowski de www.redseasharks.org. Elle étudie les requins de mer Rouge depuis 2004. Durant la saison des longimanus, des bateaux semi-rigides emmènent les plongeurs sur Elphinstone. Le soir, des workshops et des conférences sont organisés pour les participants : interactions avec les humains, préservation des espèces, diapositives, films…

L’avis de Hossam Helmy, fondateur du RSDS

“On pourrait penser que ces séminaires seraient attractifs en période de crise, mais ils ont un coût que nous sommes obligés de répercuter aux clients y participant. La proportion de clients qui est prête à payer pour acquérir ces connaissances est faible comparée au nombre de plongeurs que nous recevons chaque année. Nous essayons d’impliquer nos visiteurs dans les projets du Dr Elke, par exemple en envoyant des images de requins sur son site. Cela montre aux plongeurs qu’au-delà du plaisir de la plongée, il y a une prolongation en apportant une pierre aux recherches scientifiques.”

 

Seafari International

Stratégie

Des croisières requins avec Yves Lefèvre et dont Divosea a déjà parlé sont organisées depuis plusieurs années. Féru des requins qu’il côtoie dans toutes les mers du yves-lefevre-photo-requinmonde depuis plus de 25 ans, il draine dans son sillage des passionnés, presque des fans, attirés par son savoir. D’abord en Égypte et désormais au Soudan.

L’avis de Julien Stein, actionnaire

“La thématisation n’est pas une stratégie de crise. C’est un plus qui répond à la demande des plongeurs expérimentés pour une expérience plus complète alliant les rencontres avec des espèces emblématiques (requins, dauphins, mantas…) et une approche documentée, voire scientifique, de ces espèces et de leur interaction avec les plongeurs. Pour nous démarquer de la concurrence, nous avons fait le choix de la montée en gamme : personnalisation du service, création d’une vraie relation avec les plongeurs clients.”

Propos recueillis par Martine Carret, photos D. Deflorin