Pour ceux qui l’auraient ratée cet été (elle a débuté en juin), “Titanic, l’exposition” se prolonge jusqu’au 29 septembre. Cet évènement se tient à la Porte de Versailles à Paris (dans le hall adjacent à celui où se tient le Salon de la Plongée), tous les jours, avec deux nocturnes prévues les 21 et 28 septembre. L’occasion est donnée de découvrir tous les secrets du plus célèbre des navires. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic, à l’époque le plus grand paquebot jamais construit au monde, un véritable palace flottant faisant appel à des prouesses technologiques de premier plan, sombra à la suite d’une collision avec un iceberg, causant la mort de plus de 1500 personnes.

Au cours de l’exhibition, qui est tout sauf macabre, le visiteur se verra plonger dans ce début de XXe siècle, puis emmener dans les secrets de la construction du Titanic jusqu’à sa mise à l’eau. Le tout de manière pédagogique, à l’aide d’un audio-guide et des différents supports exposés (films, images, dessins et objets).

Puis, place à l’émotion avec le détail de la vie à bord du Titanic jusqu’à l’accident et le naufrage. L’exposition est conçue de manière à mettre en relief différentes histoires marquantes, histoires qui sont retracées à travers la présence d’objets authentiques et de fidèles reproductions de l’intérieur du navire. De délicats flacons de parfum, de la porcelaine de Chine estampillée du logo de la prestigieuse White Star Line, et bien d’autres objets récupérés sur le site de l’épave (découvert en 1985), livrent un témoignage poignant de la tragédie.

 

Plan, horaires et tarifs sur http://titanic-expo.com

 

Texte Olivier Clot-Faybesse