Appelé communément stab entre pratiquants confirmés, ou encore BCD en anglais (pour “buoyancy control device“, c’est-à-dire “dispositif de contrôle de la flottabilité”), le gilet stabilisateur a deux fonctions principales. Il sert à contrôler la flottabilité du plongeur et à le stabiliser. Le gilet remplira ces rôles en permettant de varier la quantité d’air (volume) contenue dans l’enveloppe interne qui le compose. Par exemple, on gonflera sa stab (flottabilité positive) en surface afin de ne pas couler et pour avoir la tête maintenue hors de l’eau. L’air sera ensuite purgé pour obtenir une flottabilité négative et ainsi entraîner l’immersion et la descente vers les fonds sous-marins. Arrivé à la profondeur d’évolution (idéalement un peu avant), le gilet sera progressivement gonflé pour empêcher le plongeur de continuer à descendre ou de toucher le fond, et ainsi obtenir une stabilisation à un même niveau.

Pour jouer ce rôle de bouée à volume variable, la stab est reliée à la bouteille de plongée par l’intermédiaire d’un inflateur (dit aussi direct system), lui-même raccordé au détendeur. Un bouton pression permet d’injecter de l’air dans le gilet alors que les purges manuelles (trois, le plus souvent disposées sur l’enveloppe, en position haute et basse, et sur l’inflateur) l’évacuent. À noter que certains modèles récents offrent la possibilité de contrôler l’action de gonfler/purger à travers le maniement d’un seul levier. Quel que soit le type de mécanisme, c’est en jouant sur le volume injecté puis purgé que le plongeur arrivera à se retrouver en parfait équilibre à une profondeur donnée. Le gilet représente également un atout confort en proposant un système de harnais matelassé à sangles pour porter et maintenir la bouteille sur et sous l’eau. Le choix de la forme (vessie enveloppante ou dorsale, dosseret souple, etc.) et du volume (poussée totale exercée) dépendra de ses préférences et du programme : voyage, plongée bi-bouteille, spéléo, etc. Enfin, cet équipement autorise aussi d’emporter du lestage dans des poches largables latérales et/ou des poches à plombs arrières, ainsi que divers accessoires (couteau, lampe, parachute…) grâce à ses rangements et ses œillets de fixation.

Conseils pratiques

 

  • Rincez à l’eau douce entre chaque sortie et évitez de laisser sécher en plein soleil.
  • De temps à temps, injectez de l’eau douce via l’inflateur pour rincer l’enveloppe intérieure.

Texte Olivier Clot-Faybesse