Les épaves, qu’elles aient été coulées volontairement ou non, constituent les attractions majeures des sites de plongée. Toutes sont accessibles aux Niveaux 1, au moins partiellement. Le pays est idéal aussi pour passer la spécialité PADI “wrecks”.

Larnaca

L’épave du Zenobia : la star de Chypre. Coulé le 7 juin 1980, à 1500 mètres des côtes de Larnaca, ce ferry suédois de 172 mètres de long repose désormais par 42 mètres de fond. Sa cargaison, estimée à 200 millions de livres sterling, est toujours à l’intérieur : 102 camions notamment reposent dans les entrailles du ferry. La visibilité y est bonne, les poissons nombreux, les concrétions également. Néanmoins, certaines parties du bateau (qui est couché) sont étroites et déconseillées aux novices. Soulever des sédiments dans un espace clos n’est pas l’idéal. La flottabilité doit être parfaite. Dans les salles principales, des vitres ont été cassées pour permettre une évacuation des plongeurs. L’idéal est de plonger en ayant toujours un point de sortie vers l’extérieur. Les plongeurs Niveau 1 peuvent accéder au pont principal et survoler l’épave (16 mètres). Les Niveaux 2 ou plus ont accès au sable où reposent des œufs (non cassés !).

À noter que non loin du MS Zenobia repose également l’Alexandria (35 mètres de long). À Larnaca, on trouve aussi le Fraggle, une barge qui contenait des blocs de pierre, des restes d’un hélicoptère et l’épave du HMS Cricket (65 mètres).

Limassol

Les pyramides : quatre blocs artificiels en forme de pyramides, éloignés les uns des autres d’une vingtaine de mètres.

L’épave Lady Thetis et celle du Constandis : bateaux coulés récemment sur un fond de sable (Niveau 1) pour en faire des récifs artificiels.

Paphos

L’épave du Laboe, navire de croisière coulé en juin 2014 pour devenir un récif artificiel. Longueur 21,5 mètres, largeur 5 mètres.

L’épave du bateau de pêche russe le White Star (16 mètres).

Protaras

Très proches l’une de l’autre, les épaves du Nemesis III et du Liberty (bateau de pêche de 40 mètres de long) sont dans la zone des 30 mètres. Accessibles aux Niveaux 1 sans descendre sur le fond.

Texte : Martine Carret
Crédit photo : Nicolas Barraqué