Tous les usagers de la mer, plongeurs y compris, savent à quel point les sauveteurs en mer sont essentiels. Ce sont 7000 bénévoles qui, chaque année, portent secours à près de 8000 personnes, au large et près des côtes. Mais la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est aujourd’hui menacée, comme l’explique un communiqué : “Si le fonctionnement de notre association repose principalement sur des fonds privés (75 % du total des ressources), la baisse probable des financements publics (actuellement 25 % des ressources de notre association), résultant des restrictions budgétaires et de la suppression de la clause de compétence générale liée à la réforme des collectivités territoriales, met en péril le financement de la flotte de sauvetage et de l’effort de formation des sauveteurs bénévoles.”

La SNSM en appelle donc à la générosité de chacun. Actuellement, l’association peut compter sur 72000 donateurs, mais c’est un chiffre encore trop faible quand on sait que notre littoral accueille des centaines de milliers de plaisanciers en mer et des millions de personnes sur les plages. Qui plus est, la SNSM rappelle dans son communiqué que son “budget annuel (25 millions d’euros) est exceptionnellement faible en comparaison de ce que coûterait à l’État la charge d’une administration salariée pour accomplir cette mission régalienne”.

Afin de mobiliser tous les pratiquants d’activités nautiques, la SNSM lance une campagne d’appel aux dons, soutenue par Thierry Lhermitte. Du 15 novembre à fin décembre, l’acteur français mettra ainsi son image au service de la SNSM dans une campagne télé et presse écrite.

Pour soutenir la SNSM : www.snsm.org

Texte C. Cioni