L’Australie fait un pas vers la protection de l’une de ses plus belles richesses naturelles : la Grande Barrière de corail. Le pays a en effet décidé de mettre un terme aux déchets de dragage dans son parc marin de la Grande Barrière, afin d’éviter le classement “en danger” de ce site  sur la liste du patrimoine naturel mondial de l’Unesco.

Il s’agit donc d’arrêter de déverser tous ces déchets issus de l’élargissement des chenaux pour le passage des bateaux et qui asphyxient les coraux de la plus grande formation vivante au monde.

La décision du ministère de l’environnement australien fait suite aux pressions exercées par l’Unesco qui avait menacé de placer la Grande Barrière sur sa liste du patrimoine en péril si des mesures radicales de protection n’étaient pas prises avant le 1er février 2015. Un classement qui aurait été néfaste pour l’Australie, sa barrière corallienne étant l’une des merveilles naturelles les plus emblématiques.

L’arrêt des déchets de dragage est une bonne nouvelle pour cette étendue de 345000 km2, qui souffre déjà beaucoup du réchauffement climatique et qui a donc besoin d’un peu de répit.

Texte C. Cioni, crédit photo : D. Deflorin