La chaîne TV Arte diffuse, samedi 3 mai à 20 h 50, le très attendu documentaire “Le cœlacanthe, plongée vers nos origines“, dans le cadre d’une journée consacrée aux océans. Réalisé par Gil Kebaili, ce 90 minutes revient sur l’incroyable aventure de Laurent Ballesta et d’une équipe de chercheurs partis sur les traces du cœlacanthe en Afrique du Sud.

L’expédition s’est déroulée au printemps 2013. Une mission scientifique d’envergure concrétisant le rêve un peu fou du biologiste Laurent Ballesta d’aller côtoyer les nageoires d’un poisson mythique. Longtemps considéré comme disparu, le cœlacanthe refit en effet son apparition sur la scène zoologique, en 1938, quand un spécimen fut remonté dans les filets d’un pêcheur sud-africain. Mais approcher l’animal vivant, dans son environnement très profond, était une autre histoire. Certains y ont laissé leur vie…

En 2010, Laurent Ballesta réussit pourtant l’exploit de photographier en plongée ce poisson légendaire, au large de l’Afrique du Sud. Des clichés qui ne font alors que titiller son orgueil de biologiste. Plus que des images, ce sont des connaissances sur ce mystère zoologique qu’il veut désormais obtenir. Car on sait très peu de choses sur ce poisson ayant gardé les mêmes caractéristiques anatomiques depuis son apparition, il y a 400 millions d’années.

Avec la collaboration du paléontologue Gaël Clément et des équipes du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, ainsi que les institutions de recherche d’Afrique du Sud (SAIAB, SANBI), Laurent Ballesta repart donc en 2013 pour 40 jours, sous le nom de code “Expédition Gombessa“. Des plongées à plus de 120 mètres, des prélèvements inédits et de nouvelles images combleront alors en partie sa fièvre du cœlacanthe.

 

  • Le cœlacanthe, plongée vers nos origines”, de Gil Kebaili, coécrit avec Laurent Ballesta
  • Coproduction Arte France, Les Films d’Ici, Andromède Océanologie
  •  Durée : 90 minutes
  • Diffusion : samedi 3 mai à 20 h 50 sur Arte
  • Le livre “Gombessa, rencontre avec le cœlacanthe“, disponible sur notre boutique et auprès d’Andromède Océanologie

Crédit photo : Laurent Ballesta