Souk de Muttrah à Mascate

À ne pas rater

 

Plages et canyons

Oman se caractérise par la beauté de ses paysages, parsemés de nombreux forts et châteaux, traces de colonisations passées. Tout le long de la côte, de la frontière du Yémen jusqu’à Musandam, à la jonction entre le golfe Persique et le golfe d’Oman, on se régalera de la vue de ces vastes plages de sable immaculé, de ces dunes à perte de vue et de ces vertes palmeraies. Plus à l’intérieur, place aux massifs creusés de canyons et aux grottes, comme celle de Majlis Al Jinn, plus vaste cavité au monde. En irradiant de Mascate la capitale, il est possible de partager pour quelques heures ou plus (nuitée sous la tente) le quotidien des Bédouins aux portes du désert de Wahiba. Ou encore d’effectuer la traversée du Wadi (vallée traversée d’un cours d’eau) de Bani Awf.

Escapades culturelles

Pour ceux qui s’intéressent plus à l’architecture et au patrimoine historique omanais, place à la visite de deux sites incontournables : la grande mosquée du Sultan Qaboos dans la nouvelle ville (Al Ghubbrah), et la Cité Royale, sise dans le vieux Mascate. En direction du Nord, le long du littoral de la Batinah, arrêt à Sohar, ville de naissance de Sinbad le marin.

Le Sud (Dhofar), au départ de la capitale régionale Salalah, n’est pas non plus avare d’endroits remarquables et variés. Au sein de la ville tout d’abord, avec l’exploration du souk. Distant d’une poignée de kilomètres, se trouve Al Balid, « les Terres de l’Encens », un site exceptionnel classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2000. Un peu plus loin, deux joyaux patrimoniaux sont à découvrir : la tombe de Nabi Ayyoub (ou Job), personnage cité dans le Coran comme l’un des 25 prophètes, et la citadelle de Sumhuram (près de Taqah).
Quant à la péninsule du Musandam, à l’extrême Nord, outre ses forts du XVIIe siècle d’origine portugaise (à Khasab et Bukha), une visite entre deux plongées du parc de Khalidiya et sa forêt d’acacias s’impose.

Crédit photo : OT Oman

Retour

ARTICLES SIMILAIRES