tortue-marine

Spots incontournables

 

BASSE-TERRE

La Réserve Cousteau et les îlets Pigeon

Espace marin protégé depuis 2009, la Réserve Cousteau fait partie du Parc national de Guadeloupe et se situe sur la côte caraïbe, entre les communes de Bouillante et Pointe-Noire. Cette réserve, très réputée dans le milieu des plongeurs, abrite entre autres les îlets Pigeon. Situés à 8 minutes de bateau de la plage de Malendure, ils servent de refuge à nombre de poissons et coraux.

La Réserve Cousteau propose des spots de plongée très variés parmi lesquels on peut citer la Pointe barracuda (coraux, éponges, tortues, barracudas, entre 38 et 55 mètres), le Tombant aux carangues (carangues grises ou jaunes, éponges barriques, crustacés, jusqu’à 50 mètres de profondeur), la Piscine (eau limpide, site idéal pour baptêmes, à 10 mètres de fond maximum), l’Aquarium (entre 0 et 18 mètres) ou bien encore le Jardin de corail (entre 0 et 5 mètres). Au menu des fonds marins de la Réserve Cousteau : coraux, gorgones, poissons tropicaux, langoustes, tortues marines, mais aussi quelques épaves et la présence occasionnelle de cachalots et baleines à bosse, au large, en hiver.

Les épaves de la Réserve Cousteau

Ces trois épaves ont été coulées récemment près de Malendure, après avoir été dépolluées. Elles constituent des récifs artificiels attractifs pour les espèces marines.

  • – Gustavia : cargo de 49 mètres de long sabordé en 1991. Le bateau repose bien droit sur sa quille, à 40 mètres de fond. Il est très bien conservé et constitue une des épaves mythiques de Guadeloupe, avec un parcours plutôt facile.
  • – Franjack : coulé en 1996. Cette épave, qui repose à 24 mètres sous la surface, est idéale pour les plongées de nuit.
  • – Augustin Fresnel : bateau de 53 mètres de long, sabordé en 2003. Bien conservé, il se visite à environ 30 mètres de fond.

Les Saintes

Le sec Pâté

Malgré un nom peu engageant, il s’agit tout simplement du site de plongée le plus réputé des Caraïbes. Depuis un fond qui descend jusqu’à 200 mètres, trois pitons rocheux, situés entre 15 et 40 mètres sous la surface, servent de décor à une véritable explosion de vie. Situé au milieu du canal qui relie Basse-Terre et les Saintes, le sec Pâté est soumis aux courants et s’adresse aux plongeurs de Niveau 2 minimum. Ils pourront y rencontrer grand nombre d’espèces : coraux, éponges, gorgones, tortues, langoustes, barracudas, carangues jaunes, balistes océaniques, thazards, poissons perroquets, anges royaux et on en passe.

La Pointe Bombarde

Plongée dérivante avec tombant (langoustes, gorettes, pagres…), plateau (gorgones et éponges) et récif corallien (perroquets, poissons trompettes, chirurgiens, papillons…).

La Pointe Cabrit

Un site abrité du courant, à 20 mètres de fond. Idéal pour les baptêmes comme pour les plongeurs expérimentés, ce spot est très riche en faune fixée et en espèces des petits fonds (demoiselles, papillons, chirurgiens…). À voir également : gorgones, monnaies caraïbes et éponges.

La Vierge

Adapté à tous les niveaux, ce site abrite des canyons d’une dizaine de mètres de hauteur. Il est fréquenté par des poissons anges et des tortues imbriquées. Attention aux courants, parfois présents. Profondeur : 17 mètres.

L’aquarium

Site peu profond, au Sud de Terre-de-Haut, praticable seulement en l’absence de houle. Architecture sous-marine très intéressante avec canyons, cirque et arche. Diversité des espèces très marquée : demoiselles, coffres, mérous, langoustes, murènes, éponges…

MARIE-GALANTE

Tache à Cat

Site peu profond, sans courant, idéal pour les baptêmes et les photographes férus de petite faune.

Trois îlets

Entre 18 et 35 mètres, profusion d’éponges et de gorgones. Également au programme : tortues et platax.

Texte : Eliane Rigollet

Crédit photo : Joel Ingalaturre

Retour

ARTICLES SIMILAIRES