En fonction de leur clientèle et du lieu de pratique dans lequel leurs plongées se déroulent, les patrons de centres sont souvent amenés à imaginer des solutions destinées à leur faciliter la vie, améliorer le service rendu ou la sécurité de leurs plongeurs. C’est pourquoi, avec votre aide, nous lançons cette nouvelle rubrique. Vous avez mis au point une bidouille, un dispositif particulier améliorant votre quotidien ? Faites-en profiter les collègues ! Adressez-nous un descriptif de votre « Truc de pro » (d.deflorin@plongeemag.com), accompagné d’une ou deux photos ainsi que de vos coordonnées, afin que nous puissions vous recontacter le cas échéant pour plus de précisions. Tous vos collègues en seront reconnaissants.

LE CINTRE À PLOMBS

Éric Frasquet est le patron du centre « Aventure Bleue » de Bormes-les-Mimosas (83). Dans son bassin de pratique, se trouvent quelques-unes des plus belles épaves de Méditerranée : Donator, Grec, Togo… Des épaves profondes, exposées au courant. Pour plus de confort et de sécurité, les paliers s’effectuent souvent en pleine eau et en dérive. Mais trop souvent, Éric voyait des plongeurs, gérant mal leur flottabilité et leur lestage, « crever » la surface durant leurs paliers. En complément de la traditionnelle ligne de palier, il a donc imaginé ce cintre à plombs.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un cintre en acier inox sur lequel viennent s’accrocher des plombs « maison », coulés sur des mousquetons en inox eux aussi. Le cintre peut être clampé rapidement sur un bout comprenant un gros mousqueton à vis à une extrémité et une bouée rigide à l’autre. Le bout est lové en nœud de chaînette et peut donc être déployé en une fraction de seconde. Les plongeurs en mal de flottabilité n’ont alors plus qu’à y prendre un plomb et à le fixer sur leur équipement. Robuste, malin et tellement pratique.

Texte et photo Daniel Deflorin