Requins sous surveillance en Polynésie

Requins sous surveillance en Polynésie

Publié le 20 juin 2012

Nicolas Buray, moniteur de plongée et spécialiste des requins, a créé l’Observatoire des requins de Polynésie, association loi de 1901, parrainée par Umberto Pelizzari, Georges Pernoud, Sabine Quindou, Laurent Bignolas et Christian Karembeu. Depuis 2006, la Polynésie française a interdit la pêche et toute forme de commercialisation des requins sur l’ensemble de sa zone économique exclusive, soit plus de 5 millions de km2 qui pourraient en faire la plus grande étendue marine mondiale de protection des requins.

L’objectif de l’association est de centraliser et collecter toutes les informations disponibles sur les différentes espèces de requins et de raies. Ceci afin d’estimer les stocks, cartographier leur répartition et suivre l’évolution des populations sur le long terme ; mener également des actions de protection, de développement des connaissances scientifiques et de communication.

Deux programmes sont déjà entrepris. Le premier est un programme côtier, l’autre un programme pélagique consacré aux espèces océaniques, plus difficiles à observer, et aux migrations. Au titre de témoins, tous les professionnels de la mer, à commencer par les moniteurs de plongée, sont invités à devenir des collaborateurs bénévoles de l’association en faisant part de leurs observations car ils sont tous parfaitement habilités à reconnaître les différentes espèces. Un écolabel spécifique sera attribué aux centres en fonction de leur implication.

Pour en savoir plus : www.requinsdepolynesie.com. Le traitement des données récoltées s’effectuera avec l’appui scientifique du Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (CRIOBE) de Tahiti.

Texte et photo Daniel Deflorin

Retour
Inscription à la newsletter

VOS COMMENTAIRES

ARTICLES SIMILAIRES