robot-ariane-ifremer

Ariane, le nouveau sous-marin de l’Ifremer

Publié le 24 mars 2015

L’Ifremer accueille un nouveau sous-marin : le HROV Ariane (Hybrid Remotely Operated Vehicle). Compact, avec une taille comparable à celle d’une voiture citadine, l’engin pourra être utilisé depuis des navires côtiers ou hauturiers et offrira plus de souplesse dans ses missions sous-marines. En effet, il pourra être utilisé soit en mode télé-opéré (liaison physique par fibre optique entre le robot et le navire), soit en mode autonome (sans lien physique avec le navire). Pour ses missions, il pourra être immergé jusqu’à 2500 mètres, afin de réaliser des interventions (par exemple, sur des cas d’accident ou de pollution), des observations et des cartographies des fonds marins. Très maniable, Ariane descendra même dans les reliefs sous-marins difficiles, comme les canyons ou falaises.

Pour l’instant, le robot sous-marin est encore en phase d’essai. Il va être testé à l’occasion de quatre campagnes en mer, en 2015, avec les navires océanographiques Le Suroît et L’Europe. Le système devrait être opérationnel pour des missions scientifiques en 2016. Le baptême officiel aura lieu le jeudi 23 avril 2015 au Centre Ifremer Méditerranée, à La Seyne-sur-Mer (Var).

Texte C. Cioni, crédit photo : Ifremer/Olivier Dugornay

Retour
Inscription à la newsletter

VOS COMMENTAIRES

ARTICLES SIMILAIRES