Des archéologues sous-marins en pleine recherche

De l’orichalque dans une épave de Sicile video

Publié le 11 février 2015

Des lingots mystérieux ont été découverts dans une épave au large de la Sicile. Ils seraient composés d’orichalque, un métal supposé provenir de la mythique Atlantide.

Ce sont des archéologues italiens qui ont mis au jour le butin, disséminé près d’une embarcation ayant coulé il y a plus de 2500 ans. Des premières analyses ont été effectuées à l’aide d’une technique utilisant la fluorescence par rayons X et ont révélé un mélange de cuivre (environ 80 %) et de zinc (environ 15 %), ainsi que des traces de nickel, de plomb et de fer. Des résultats qui ont suffi à réveiller la légende de l’Atlantide, plusieurs chercheurs pensant qu’ils avaient entre les mains de l’orichalque. Cet alliage rare fut en effet décrit par Platon, dans des textes antiques. Le philosophe le rattachait à l’île disparue de l’Atlantide. Mais la composition exacte de l’orichalque fait débat et de toute façon, même si le métal existe réellement, il ne prouve pas à lui seul la véracité de la légende de l’Atlantide. Affaire à suivre…

Texte C. Cioni

Le mystérieux métal de l’Atlantide découvert dans une épave au large de la Sicile par Gentside Découverte

Retour
Inscription à la newsletter

VOS COMMENTAIRES

ARTICLES SIMILAIRES