Coral Guardian mobilise les parlementaires contre le dragage des récifs coralliens

Publié le 2 février 2016

Communiqué de presse – Coral Guardian : www.coralguardian.org

Alors que le projet de loi biodiversité est en cours d’examen, Coral Guardian lance une grande
campagne auprès des parlementaires afin de faire cesser le dragage des récifs coralliens sur les
territoires français.
La France, grâce à ses territoires d’outre-mer, est le second pays à posséder, le plus de récifs
coralliens. C’est à la fois une chance mais également une grande responsabilité. La France a su, en
organisant la COP21, se dresser comme un véritable leader concernant les questions relatives à
l’environnement.
Pourtant, lorsqu’il s’agit de protection des océans, notre pays n’est pas exemplaire. En effet, le
gouvernement français a autorisé plusieurs projets d’agrandissement de zones portuaires, dont un en
Guadeloupe et un autre en Martinique, qui menacent de détruire des millions de m3 de coraux.
Parce que la France a une responsabilité dans la préservation des milieux coralliens, elle a le devoir
de ne pas céder aux appels des industriels lorsque ces derniers ont pour conséquence la destruction
massive d’écosystèmes si riches et si fragiles.
Afin de faire cesser ces projets et garantir que d’autres ne verront pas le jour, Coral Guardian a
adressé aux parlementaires français un amendement au projet de loi biodiversité dans le but
d’interdire tout dragage des fonds marins lorsque ceux-ci menacent des récifs coralliens.
L’association a également mis en ligne une pétition afin de sensibiliser et mobiliser le grand public
et les professionnels autour de ce sujet.
Elle espère qu’en toute logique, les parlementaires voteront cet amendement qui symboliserait
l’engagement réel de la France en faveur la protection de la protection des milieux marins et de leur
biodiversité.

Amendement au Projet de Loi Biodiversité
ARTICLE ADDITIONNEL
Après l’article 51 Ter A, insérer l’article suivant :

« Le dragage des fonds marins, lorsqu’il est susceptible de toucher des récifs coralliens, est interdit
sur l’ensemble des territoires français »

Exposé sommaire
Face aux enjeux humains, économiques et environnementaux que représentent les récifs coralliens
dans le monde, il est essentiel que la France prenne toute la mesure de sa responsabilité dans leur
protection.
Des projets portuaires ont détruit, dans les outres-mers françaises, des milliers de m3 de coraux. A
l’heure où la France se veut être un modèle de protection de la biodiversité, nous ne pouvons pas
continuer à maintenir une certaine ambiguïté qui consisterait à autoriser des projets en opposition
totale avec nos engagements.
C’est pourquoi, cet amendement permet de mettre un terme définitif à des projets destructeurs pour
notre biodiversité marine.

Retour
Inscription à la newsletter

VOS COMMENTAIRES